La thérapie

Contrairement à une idée reçue, la thérapie n’est pas réservée aux gens « malades », mais indiquée pour tous :

  • quand on se sent « perdu », « stressé » par des événements de vie difficiles (séparation, changements professionnels, deuil, conflit familial, abus, …)
  • mais aussi quand on ne se sent « pas heureux » alors que tout semble aller bien : mal-être, manque de confiance, difficulté à faire des choix, manque d’estime, difficulté à trouver sa place, peurs,…

Toutes ces raisons, et d’autres encore, peuvent justifier d’être momentanément accompagné. En s’appuyant sur des situations concrètes actuelles, on découvre comment des blessures non résolues du passé encombrent encore le présent, diminuent les élans, ramènent dans des répétitions ou des impasses. Cette exploration permet de comprendre et dépasser les limites posées inconsciemment dans tous les domaines de notre vie (familial, professionnel, amical, social).

Etre soutenu dans ce travail d’introspection ouvre donc la possibilité de changer de point de vue, d’élargir l’horizon des possibles, d’oser davantage être soi, d’avoir des relations plus harmonieuses, de mieux profiter de la vie !

… avec la sophrologie

La sophrologie propose des exercices (respiratoires, corporels, et mentaux) qui permettent de dissiper le stress. Il s’agit de se mettre à l’écoute de son corps (qui nous envoie des signaux qu’on écoute peu !), de se recentrer sur soi, d’apprendre à lâcher les sollicitations extérieures qui sont très nombreuses et nous fatiguent. Elle a tout son intérêt dans le cadre d’une thérapie pour

  • se ressourcer
  • changer des habitudes de tensions en réflexes de détente
  • prendre du recul par rapport aux contrariétés quotidiennes
  • revaloriser le positif